30/09/2014

Questions des retraites des femmes par rapport à celles des hommes

Les réformes engagées depuis 1993, aurait plutôt désavantagé les femmes par rapport aux hommes.

  • L’augmentation de la durée d’assurance,
  • le relèvement de l’âge légal,
  • la majoration de pension pour 3 enfants
  • et la récente loi relative aux poly-pensionnés vont encore accentuer les  écarts de pension entre les hommes et les femmes.

 

 

Certes la dernière loi,

  • facilite la validation des trimestres,
  • prend mieux en compte la maternité
  • et ouvre des nouveaux droits pour les aidants familiaux.

Mais pour le COR(conseil d’orientation des retraites), il faut aussi agir sur des paramètres qui ont prouvé leur efficacité :

  • La majoration de durée d’assurance pour enfants,
  • les minima de pensions
  • et l’AVPF (Assurance Volontaire des Parents au Foyer).

 

Ces mesures auront un impact positif pour réduire les écarts en termes de durée de carrière mais pas sur les écarts en matière de salaires ! D’où l’importance de combattre les inégalités sur le marché du travail

Le Travailleur Septembre 2014

 

 

 

26/09/2014

LE MOUVEMENT DES SAGES FEMMES CONTINUE

Le 4 décembre prochain vont se dérouler les élections professionnelles dans tous les établissements publics hospitaliers. Elles concernent les CAP N°10 (ou 14 APHP) créées pour les Sages Femmes suite à notre mouvement, et le CTE (Comité Technique d’Etablissement)….

Pour ces élections de la fonction publique, seules les organisations syndicales peuvent présenter des listes y compris pour la CAP Sages Femmes. Hormis la CFTC, toutes les autres (CGT – SUD – CFDT – FO) nous ont combattus et ont fait échouer nos revendications pour que nous ne sortions pas du Statut de la Fonction Publique……

Il est indispensable de vous porter candidat dans tous les établissements, en évitant de se positionner sur les listes de ceux qui ne veulent pas reconnaître vos compétences. Certes vous serez dans les CME, mais la présence de deux Sages Femmes sera insuffisante face à l’ensemble du corps médical qui ne vous a pas soutenues

 LES SAGES FEMMES DOIVENT SE PRÉSENTER PARTOUT SUR DES LISTES CFTC

 

Que ce soit dans les CAP ou les CTE, le seul moyen de continuer notre combat est d’occuper les chaises de décision par le Collectif sur des listes CFTC. Sur une autre liste c’est tout bonnement se tirer une balle dans le pied et aller à l’encontre d’une grande majorité de la profession

Pour se mettre sur une liste CFTC, c’est simple, il n’est pas nécessaire d’être syndiqué. Pour la CFTC, chaque Sage Femme demeure d’abord rattachée à son organisation du collectif. ….

Contactez les délégués, ils vous accompagneront dans les démarches.

Pascal WALGER  au 06 89 96 94 53    cftc@ch-altkirch.fr

Caroline ISELIN  au 03 89 64 67 06     syndic-cftc@ch-mulhouse.fr

Pascale LICHTENHAUER  au 07 86 84 91 99    syndicat.cftc@ch-thann.fr

 Lien pour lire le texte complet :Doc mouvement SF 24 09 2014.pdf

 

 

18/09/2014

Garantie individuelle du pouvoir d’achat

La GIPA ou Garantie individuelle du pouvoir d’achat concerne tous les fonctionnaires titulaires civils, des trois versants de la fonction publique, les magistrats et les militaires appartenant à des grades dont l’indice sommital est inférieur ou égal à HEB (hors échelle B), et les agents non titulaires employés de manière continue. Cette indemnité fait partie des éléments de rémunération soumis à cotisations au régime de retraite additionnelle de la fonction publique.

Son mécanisme repose sur une comparaison entre l’évolution du traitement indiciaire brut (TIB) détenu sur une période référence de quatre ans et celle de l’indice des prix à la consommation (hors tabac).

Un arrêté du 3 mars 2014 fixe les éléments  à prendre en compte pour le calcul de l'indemnité dite de garantie individuelle de pouvoir d'achat (Gipa) au titre de l'année 2014.

 Ainsi pour la période de référence fixée du 31 décembre 2009 au 31 décembre 2013, le taux de l'inflation à prendre en compte est de 6,3%, la valeur moyenne du point en 2009 est de 55,026 et la valeur moyenne du point en 2013 de 55,563.

Le montant de l’indemnité se calcule donc ainsi :

GIPA = 55,026 x indice au 31/12/2009 x (1 + 6.3%) - 55,5635 x indice au 31/12/2013.

Ou plus simple, utiliser le calculateur sur le site : fonction-publique.gouv.fr

http://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statut_e...