15/10/2014

Les films d’actions sont néfastes pour notre santé

Nous savions déjà qu’il était déconseillé de manger devant la télévision. L’étude américaine JAMA (septembre 2014) va plus loin.  Certains  programmes nous inciteraient à manger plus.

 

Un groupe d’étudiants regardait un film d’action pendant qu’un autre voyait une émission d’information. Les étudiants qui visionnaient le film ont consommé 98 % de nourriture en plus et 65 % de calories supplémentaires par rapport aux étudiants qui regardaient l’émission d’information. !!!

 

Que Choisir Octobre 2014

 

10/10/2014

NON les sages-femmes n’ont pas dit leur dernier mot !

Appel à la grève et à la mobilisation le 16 octobre 2014

Sages-femmes allez-vous rester silencieuses face au mutisme du ministère ?

 

  •  Nos demandes de rendez-vous sont ignorées alors que les groupes de travail sont clos et que les décisions prises en mai n’apparaissent pas dans le projet de loi de santé présenté par la ministre en septembre. La promesse du ministère de continuer à travailler avec les sages-femmes sur le Premier recours est restée lettre morte ;
  •  La formation initiale est complètement délaissée et sacrifiée : l’arbitrage sur l’intégration universitaire n’est plus d’actualité, la DGOS joue la montre sur la création du statut des étudiants, sans même parler des enseignants qui n’ont à ce jour rien obtenu ;
  •  Le statut des sages-femmes hospitalières, quant à lui, n’est pas modifié, et le projet de décret sera probablement rejeté par le Conseil d’État.

Alors ce 16 octobre 2014 : montrerez-vous que les sages-femmes et les étudiants ne désarment pas et ne se résignent pas comme l’espère le ministère?

  •  Salariés : déclarez-vous gréviste (le préavis de la CFTC court toujours), informez les usagers.
  •  Libéraux : fermez votre cabinet, prévenez vos patientes et l’ARS.
  •  Étudiants : participez à l « école silencieuse ».

 

Communiqué20141006_CSF_Appel a la greve le 16 octobre 2014_V4.pdf

07/10/2014

Reclassement de certains infirmiers de bloc opératoire et puéricultrices

Ce décret concerne uniquement les IBODE et puéricultrices qui étaient classés au 7ème échelon de la classe supérieure, avant leur reclassement au 1er juillet 2012 dans le troisième grade du corps des ISG et spécialisés

Ces personnels sont reclassés au 11 septembre 2014, en prenant en compte l’ancienneté qu’ils détenaient dans le 7ème échelon de la classe supérieure à la date du 1er juillet 2012, dans la limite de quatre ans. A cette ancienneté s’ajoute l’ancienneté acquise entre le 1er juillet 2012 et le 10 septembre 2014.

En effet, les IBODE et puéricultrices classés au 7ème échelon de la classe supérieure ont été reclassés au 1er juillet 2012 dans le troisième grade du corps des ISG et spécialisés, au même niveau indiciaire et selon les mêmes conditions d’ancienneté que leurs collègues qui étaient au 6ème échelon de la classe supérieure. Le décret n° 2014-1023 vient compenser cette iniquité dans le reclassement intervenu au 1er juillet 2012

.TEXTE+32+JO+DU+10+09+2014.pdf